Chers visiteurs,


Si les historiens modernes, situent plutôt en 1059 qu'en 1056 la fondation de Saint-Michel du Tréport, cette jumelle orientale de l'abbaye du Mont au péril de la mer, voici 960 ans que le comte Robert d'Eu et ses vassaux ont posé cette pierre essentielle du renouveau monastique du duché de Normandie.
Pour la maison de Pierrepont, la charte de fondation de cette abbaye dédiée au Saint patron des normands, est aussi le premier acte écrit connu conservant la mémoire d'un rôle politique direct de la famille :

 Les grandes armes des comtes de Pierrepont "de gueules au chef indenté d'or", couronne comtale, support deux griffons d'or, devise "pie ripone te" (en me confiant pieusement à toi).

"do dono Roberti de Petreponte et Godefridi fratris ejus decimam de Cuvervilla quam tenebant de Oylardo domino ejusdem ville, et hoc fecerunt de consensu ejusdem domini"

ce qui peut se lire ainsi :

"Robert de Pierrepont et Geoffroy son frère, donnent leur dîme de Cuverville, qu'ils tiennent de la volonté  d'Oylard leur seigneur, et il feront cela avec l'accord de leur seigneur."

A cette période, veille de la conquête de l'Angleterre, la première dynastie de Pierrepont est établie aux confins de la Normandie et de la Picardie et apparentée aux comtes d'Eu et à la maison d'Abbeville, ainsi que l'a montré Stéphane Lecouteux.

En vous souhaitant une bonne lecture nous vous invitons à redécouvrir en 2019, cette période avec nous.

Afin de mieux répondre à sa mission de partage et de progression de la connaissance, l'Institut de Pierrepont publie le fruit de vos recherches. Rejoignez-nous en écrivant à institut@depierrepont.net 
Sceau des marquis de Pierrepont "de gueules au chef indenté d'or, couronne marquisale, support lion et aigle, croix de l'ordre du Saint-Esprit